Front de Gauche : mirage ou dynamique ?

Depuis le soir du premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon déclare à qui veut l’entendre “détenir les clefs du futur”. Fort de 11,1% des suffrages le 22 avril 2012 il estime que la dynamique qui a porté le Front de Gauche pendant l’élection présidentielle se poursuivra et l’amènera au pouvoir dans la décennie à venir. Il déclarait ainsi place Stalingrad :

En une seule fois, nous sommes parvenus dans le peloton de tête : la prochaine sera celle de la conquête définitive du pouvoir, par les urnes et la démocratie.

Mais existe-t-il réellement une dynamique à la gauche du Parti Socialiste, mettant la formation de Jean-Luc Mélenchon en position de jouer un rôle de premier plan dans les prochaines années ? Pour répondre à cette question je me suis penché sur les résultats électoraux des élections présidentielles et législatives depuis 1981, et rien n’est moins sûr.

Méthodologie : pour évaluer l’importance des forces politiques à la gauche du Parti Socialiste, j’ai additionné les scores du Parti Communiste (ou Front de Gauche) avec ceux des partis d’extrême gauche (LO, LCR, NPA). J’estime que ce regroupement est légitime en raison de la forte porosité qui existe entre les électorats et la proximité idéologique et programmatique perçue par les électeurs.

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2012 n’est pas exceptionnellement haut

Les deux premiers graphiques présentent en pourcentage des suffrages exprimés et en nombre de voix les résultats des partis à la gauche du PS aux élections présidentielles depuis 1981.
Il apparaît que le résultat de l’élection de 2012 n’est pas anormal. L’anomalie dans la série semble plutôt être le résultat de l’élection de 2007. Si la progression en voix est très importante entre 2007 et 2012, elle l’est beaucoup moins quand on compare avec les élections de 1995 et 2002. Si l’on prend les résultats en pourcentage des suffrages exprimés, on constate même un léger recul par rapport à 2002 (12,81% contre 13,81%).
La dynamique revendiquée par Jean-Luc Mélenchon n’est donc que peu perceptible si l’on se base sur ces résultats.

 

Aux législatives non plus, pas de percée

Si l’on regarde les résultats des élections législatives, on constate que depuis 2002 les résultats sont sensiblement les mêmes, avec un trend très légèrement positif : 7,61% – 7,7% – 7,88% et un gain de seulement 126000 électeurs sur la période.

Ces résultats montrent qu’en 2012 la situation est sensiblement la même qu’en 2002. On est loin de la dynamique de l’histoire en route que nous présente Jean-Luc Mélenchon.

 

La vraie nouveauté

La vraie nouveauté de 2012, c’est que Jean-Luc Mélenchon a réussi de rassembler sur son nom cet électorat traditionnellement éparpillé. Comme le montre le graphique ci-dessous, cette configuration est inédite depuis 1981. C’est aussi une renaissance du Parti Communiste qui a enfin trouvé un candidat assez charismatique pour rassembler. On le disait moribond en 2002 quand Robert Hue était arrivé assez nettement derrière Olivier Besancenot et Arlette Laguiller, il renaît aujourd’hui de ses cendres grâce à un candidat venu du Parti Socialiste. Un comble.

La gauche radicale est donc rassemblée, autour d’un leader naturel, et peut s’appuyer sur le puissant appareil et les réseaux du Parti Communiste. Mais cela change-t-il fondamentalement la donne, alors que comme nous l’avons-vu la progression en pourcentage comme en voix est plus que limitée ? Je ne le crois pas.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
Cet article a été publié dans Politique avec les mots-clefs : , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

3 commentaires

  1. Le 26 janvier 2017 à 1 h 07 min | Permalien

    Los mandalas son muy utilizados para la meditación, a través de el dibujo la observación, el proceso de observación consiste en elegir un mandala ya hecho, sentarse en un lugar cómodo
    y acompasar la respiración, logrando un estado de bienestar y relajación mediante la observación continua de la figura, centrando toda la atención.

  2. Le 9 mars 2017 à 11 h 09 min | Permalien

    Los dos métodos principales de conseguir una imagen de una huella digital son por lectura óptica lectura de capacitancia.

  3. Le 9 décembre 2017 à 21 h 05 min | Permalien

    Crear postales de felicitación en imágenes con flores.

Répondre à Lavonda

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Plus dans Politique
Le Tweet de Valérie Trierweiler : autopsie d’une faute politique

12 juin 2012, 11h56, Valérie Trierweiler, la compagne du nouveau président de la république tweete : En quelques minutes, le...

Fermer