L’opportunisme d’EELV

Solidarité ? Décence ? On connaît pas, circulez y a rien à voir. Depuis le 6 mai, EELV n’a pour ainsi dire pas loupé une occasion de se présenter comme un mouvement opportuniste et prêt à tout pour quelques postes.

Il y a d’abord eu l’incroyable ballet médiatique de différents apparatchiks EELV avant la nomination du gouvernement, qui forts des 2.64% d’Eva Joly à l’élection présidentielle voulaient, tenez vous bien, jusqu’à six postes au gouvernement. Cela avait d’ailleurs inspiré à Daniel Cohn Bendit cette phrase savoureuse : “il faudrait que les dirigeants EELV pensent à laisser quelques places au gouvernement pour les socialistes”.

Puis il y a eu la sortie de Cécile Duflot à trois jours du premier tour des législatives, rappelant que son mouvement est favorable à la légalisation de la consommation du cannabis. Fine politique, elle n’a pas dit cela par hasard et savait pertinemment qu’elle rompait ainsi la solidarité gouvernementale, après deux semaines seulement et à la veille d’un scrutin. Le sujet avait été arbitré et réarbitré, pendant la primaire et dans la campagne présidentielle, pas de légalisation du cannabis.

Puis est arrivée hier l’élection du président de l’Assemblée Nationale. Le candidat présenté par la majorité a été élu, confortablement je vous l’accorde, mais sans les voix des députés du groupe EELV. Vous comprenez, le tout-puissant Parti Socialiste avait refusé de leur accorder ce qui leur revenait à leurs yeux de droit, la présidence de la commission du Développement durable et de l’aménagement du territoire.

Le message est clair : les députés et ministres EELV ont bien l’intention de dire et faire ce qu’ils veulent pendant la mandature qui commence, au détriment de la solidarité gouvernementale et majoritaire qui devrait prévaloir.

« Il y a des services si grands qu’on ne peut les payer que par l’ingratitude »

C’est un peu vite oublier pourquoi et grâce à qui les écologistes ont un groupe à l’Assemblée Nationale, loin de représenter leur poids politique réel. Cela doit amener le Parti Socialiste à se poser la question des accords politiques pour les législatives.
La démarche part d’un bon sentiment et n’est pas dénuée d’intérêts : tenter de rééquilibrer la non-représentativité de l’Assemblée, et favoriser l’émergence de forces politiques alliées en mesure de constituer à l’avenir des réserves de voix. Mais le risque est d’arriver à une situation où l’on se prive d’une majorité absolue parce que l’on a offert (il n’y a pas d’autre mot) des sièges à une formation politique qui par la suite ne joue pas complètement le jeu majoritaire.

Une image détestable pour les écologistes

Avec ce non vote hier, en ce moment symbolique qu’est la première séance d’une législature, les écologistes ont fait une très grosse erreur politique. Leur image est déjà très dégradée, ils sont vus comme un aréopage d’opportunistes prêt à tout pour des postes. Et ce n’est pas moi qui le dit, mais (encore une fois) Daniel Cohn Bendit qui parle d’”image détestable” et d’”arrivisme”.
Prêts à avaler toutes les couleuvres pour être assurés d’entrer au gouvernement et d’avoir un groupe parlementaire (sur le nucléaire par exemple), ils choisissent de marquer leur désaccord en créant un presque-incident la première heure du premier jour de la législature pour…une présidence de commission.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
Cet article a été publié dans Politique avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Plus dans Politique
Non remplacement des fonctionnaires : vrais chiffres et fausse surprise

Début de polémique ces derniers jours, après un article du Figaro annonçant que le gouvernement Hollande s’apprêterait à ne pas...

Fermer